Aller au contenu

Deux sites pour des solutions cantonales

L’idée générale de ces deux solutions, dont la première constitue un avant-poste de la deuxième, est de récupérer localement la création monétaire au service du public.

Solution 1) http://www.valais-budgetaire.ch/

Nouvelles ressources budgétaires pour le canton

 Comment:
  • stopper les coupes dans le budget ;
  • limiter la fiscalité ;
  • financer sans douleur les prestations de l’État ;
  • finaliser et pérenniser les infrastructures ;
  • recapitaliser les caisses de pension ;
  • diminuer le service de la dette ;
  • crédibiliser la garantie d’État sur la Banque Cantonale du Valais ;

Solution 2) http://www.valais-monetaire.ch/

Une monnaie secondaire officielle pour tonifier le Valais

  • Financer l’État
  • Dynamiser l’économie
  • Résorber le chômage
  • Diminuer les impôts
  • Combattre la pauvreté systémique
  • Se défaire des dettes publiques

 

Interview à Radio Cité Genève

logo_rcg

Votre serviteur est interviewé mercredi 30 avril dans la rubrique « économie » de « cité-chroniques » de Radio Cité Genève, sur le thème de la monnaie pleine.

PODCAST

 

 

Programme de relance universel

FCU

Voici la version 2.0 de notre programme de relance économique, basée sur les principes du Crédit Social, émis par C. H. Douglas. Adaptable pour tout pays, ou toute zone économique.

Document sous Creative Common Licence  donnant un canevas de réformes en 38 points pour passer de la politique d’austérité à la prospérité.

Télécharger le fichier portable (PDF)

programme universel

Télécharger le fichier source (LibreOffice 4)

programme universel

Réseau suisse

La promotion des idées relatives au Crédit Social fait son chemin en Suisse.

 

_________________________________________________________________

 

Le canton du Valais lance un projet citoyen de dynamisation de l’économie.

Sur son site officiel il publie entre autres un projet de loi : 617.1

_________________________________________________________________

Le site MoMO (modernisation monétaire) ouvre la section francophone de son site.

logo_momo

_________________________________________________________________

Une initiative populaire fédérale pour la création monétaire libre est lancée:
en avant le 100% monnaie !

logo_vollgeld

_________________________________________________________________

Et toujours : l’initiative populaire fédérale pour un revenu de base

qui a formellement abouti le 8 novembre, il y aura donc votation populaire d’ici deux à trois ans.

La dette : l’une des arnaques les plus ingénieuses de manipulation sociale jamais créée !

En trois minutes 30 :  une séquence qui pose clairement le problème

En dix minutes : un charmant film d’animation qui explique bien la notion de dette publique.

En six minutes : Victoria Grant, canadienne de 12 ans, nous explique l’escroquerie bancaire de l’argent-dette.

En cinq minutes : j’ai un doute sur l’argent, le système du crédit.

Quelques notions  rapides :
La dette existe depuis bien longtemps. Cependant, peu d’entre nous en connaissent l’origine. Actuellement on parle beaucoup de la dette publique que les citoyens et pays doivent s’efforcer de rembourser. Elle est apparue à cause de nombreux facteurs complexes. Mais il existe un grand facteur qui a amorcé celle-ci. Elle ne fera que s’alourdir si on ne change pas radicalement de système bancaire.

Tout d’abord il est intéressant de nous poser les questions suivantes ;

– Pourquoi travaillons-nous ?

Pour avoir de l’argent pour se nourrir et acquérir des biens.

– Mais qui détient et contrôle l’argent ?

Les réserves fédérales et les banques commerciales.

– Comment est apparu l’argent (=les billets de banques actuels) ?

Lorsque les orfèvres du 17ème siècle ont proposé de rendre un reçu (= devenu les billets d’aujourd’hui) aux clients qui leur confiait leur or destiné au coffre-fort (de l’orfèvre).

– Comment les réserves et les banques d’aujourd’hui créent cet argent ?

Lorsque que l’on demande un emprunt.

– A partir de quoi crée-t-elle cet argent ?

A partir de rien ! (c’est là que le système bloque).

– Que signifie donc alors l’argent ?

C’est une dette, plus on fait d’emprunts, plus il y a dettes, plus l’argent circule, moins cet argent a de la valeur et la vie coûte plus cher. Tout cela fait apparaître l’inflation.

– Et les intérêts demandés par la banque dans tout cela ?

C’est un système frauduleux des banques pour gagner encore plus d’argent, et il n’existe pas assez d’argent permettant de couvrir tous ces intérêts. (Les intérêts excèdent toujours l’argent mis en circulation).

Pourtant il faut savoir qu’il n’existe aucune loi dictant que l’argent puisse être créé à partir de rien. Ce n’est donc pas obligatoirement de l’argent qui appartient à une banque qui sera mise en circulation lorsqu’on demande un emprunt. Le système s’effondrerait directement si tout le monde reprenait l’argent des banques. De plus elles s’octroient le droit de nous saisir nos biens si l’on ne peut rembourser les intérêts. Alors que ces derniers proviennent d’un argent dont la banque n’a elle-même jamais eu en sa possession. C’est ce qu’on appelle « l’esclavage moderne ».

Une proposition de loi (en Amérique) a été soumise dans le passé proposant une monnaie indépendante, sans création de dette (la green back). Mais le système bancaire à cette époque (et encore aujourd’hui) préconisait que le capital doit contrôler le travail en contrôlant les salaires et donc l’argent. Il refusa alors cette demande. Une telle proposition existe aujourd’hui en Suisse, saurons-nous la saisir ?

Les banques sont de véritables parasites car elles nous soustraient notre réelle liberté. Si tout le monde prend conscience de cette immense arnaque on pourrait faire changer les choses. L’argent est resté un sujet tabou trop longtemps il est temps que cela change.

Tiré et revu de http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/la-dette-l-une-des-arnaques-les-143362

L’argent dette de Paul Grignon

Les documentaires-phare approfondis sur le thème de l’argent-dette. Un appel à la réflexion et à l’engagement.

Films sur le revenu d’Existence

En trois minutes : le revenu de base, un droit humain

Le Revenu d’Existence : une réforme de société

tiré de http://www.revenudexistence.org/

Si le Revenu d’Existence semble n’apporter qu’un modeste supplément de revenu à une faible tranche de la population, il initie pourtant l’une des réformes de société les plus essentielles à plus d’un titre. En effet :

  • Il modifie de façon radicale la distribution primaire des revenus. Une part de l’ordre de 15% à 20% du PIB est distribuée à chacun, du seul fait de son existence, sans autre justification. C’est une réforme fondamentale dans l’organisation des transferts sociaux.
  • De par sa simplicité et sa transparence il évite tout passe-droit, limite la bureaucratie, met fin au maquis inextricable des diverses aides à la personne.
  • Il ne constitue en aucune manière une désincitation au travail puisque, à l’inverse des minima sociaux actuels, toute activité rémunérée procure un revenu supplémentaire.
  • Il donne à chacun l’assurance d’un revenu minimum garanti, en toutes circonstances, quels que soient les aléas de la vie, à une époque où le plein emploi ne peut être assuré tout au long de la vie.

Dans les circonstances présentes, en ce début du 21ème siècle, l’instauration du Revenu d’Existence s’impose tant pour des raisons sociales qu’économiques.

Gratuité de l’argent

L’idéal de réforme monétaire se base sur la nécessité de sortir du système de l’argent-dette, donc de créer l’argent gratuitement.

La dette ne profite qu’au monde bancaire, qui investit les intérêts perçus sur les marchés financiers (pour revendre l’argent) ou pour dégager de nouveaux crédits, qui affaiblissent le système à cause de l’effet multiplicatif de l’argent interbancaire, vu que les prêts ne sont de loin pas couverts à 100%. L’argent-dette appauvrit la société en général, étant donné les banques créent de l’argent par le crédit, en ne créant pas l’argent nécessaire aux intérêts. Le système bancaire, qui est à la source de l’argent, le détourne en fait de sa fonction principale, transformant sa fonction d’échange de biens et de services en système de concentration de la masse monétaire. Cette usage est unanimement condamné par les philosophes depuis Aristote, qui a même inventé le terme de « chrématistique » pour qualifier ce dévoiement.

Puisque la gratuité est exigée pour la monnaie, introduisant ainsi pour la première fois dans l’histoire de l’humanité la notion très précise de « monnaie libre« , elle est donc proposée par anticipation d’une éthique de réciprocité. La philosophie moderne du « libre » ou encore « culture du libre » est donc le leitmotiv de ce blog, qui met les documents et les idées à disposition selon ce mode de pensée.  Selon la théorie relative de la monnaie, la monnaie libre doit donc être considérée comme un outil de type logiciel, qui doit répondre à un certain nombre de critères précis de nature et de fonctionnement. Elle s’inscrit par nature dans l’idée qu’à l’exemple des logiciels elle ne peut avoir de propriétaire, et que par conséquent elle ne peut pas être mise à disposition contre rétribution.

D’un point de vue pratique, cette monnaie doit être créée exclusivement par l’état. La monnaie est donc nationalisée, et les banques ne peuvent plus faire de création monétaire. Toute la monnaie secondaire, créée par les banques, doit est remplacée par de la monnaie centrale, par création monétaire. Cette monnaie centrale, fiduciaire ou scripturale, vient annuler le risque de mise en défaut de paiement des banques, et stabilise tout le système bancaire.

À partir de là, le financement  complet du revenu de base universel est assuré sans instaurer de vases communicants : prélever à gauche ce qu’on va redistribuer à droite. D’autre part, cela permet d’éliminer tout forme d’impôt direct sur le revenu, puisque le revenu de base, versé par l’état, est déjà en soi un impôt négatif.

La mise à disposition de monnaie doit être gratuite.

Pour terminer cet article, nous ne saurions passer sous silence que ces idées ont été mises en pratique depuis 20 ans et théorisées par de grands contributeurs de l’informatique, comme Linus Thorvald et Richard Stallman. Le ministre des finances qui parviendra à réaliser une réforme monétaire digne de ce nom, méritera assurément, conjointement avec ces deux hommes, le prix Nobel de la paix.

Pour plus d’informations : podcast monnaie libre

Monnaie-Libre

Analyse des racines du mal

Ce blog assume que les analyses les plus pertinentes du problème monétaire sont faites, il part sur l’application de solutions concrètes dans la ligne directe des théories.

Vous trouverez ces analyses sous les liens suivants :

* Publié par les Pèlerins de saint Michel, Rougemont, CA

de la dette… à la liberté

Monnaie souveraine fait partie du mouvement mondial pour la réforme monétaire.

Cette réforme s’articule sur 4 objectifs essentiels :

1) Rebâtir une économie 100% réelle

2) Revenir au 100% monnaie de base

3) Créer de la monnaie sans dette

4) Distribuer un revenu universel

 

Sur ce blog vous trouverez les propositions concrètes appliquées à divers cas, zone euro, suisse, etc. assumant que l’analyse du problème monétaire actuelle est faite.